Skip to main content

Parution de « Lisières limites », fruit d’une résidence de recherche-création à l’Université Gustave Eiffel

Le 15 septembre 2021

Que trouve-t-on dans une ville qui se prétend écologique et « innovante » ?

Comment rendre compte, par la littérature, des questions qu’elle pose, du modèle qu’elle souhaite incarner ?

En 2019, les écrivains Anne Savelli et Joachim Séné ont participé à une résidence de recherche-création coordonnée à l’université Gustave Eiffel par Virginie Tahar, enseignante-chercheuse en littérature. Cette résidence s’inscrit dans le cadre du projet de recherche E3S autour de la création de l'écoquartier de Châtenay-Malabry, sur les terres de l’ancienne École Centrale.

Lisières limites est un ouvrage hybride qui s’intéresse au chantier réel comme au projet rêvé.

Dans la première partie, Joachim Séné retrace l’histoire du lieu et les enjeux de l’écoquartier de Châtenay-Malabry en y mêlant des souvenirs d’enfance. Dans la seconde, Anne Savelli place un personnage explosé en petits morceaux face à un îlot de fraîcheur.

Présenté sous la forme d’un livre numérique au format ePub ou Mobi, Lisières limites peut être téléchargé gratuitement à cette adresse.