Mycelium Opera

Les interférences entre les humains et la nature

Pouvons-nous considérer l’être humain et la nature comme deux entités différentes ? Haraway
propose une réponse à cela dans son essai Cyborg Manifesto. Elle décrit une nouvelle façon de voir le
féminisme à travers le cyborg, une entité ambivalente qui abolit races, genres, etc. Elle considère que
nature et culture sont inséparables l’un de l’autre, il faut plutôt observer les connexions qu’il existe
entre elles. Pour elle, rien n’est vraiment naturel, car tout peut être décomposé.

Donc, tout peut être construit.


Les champignons participent grandement à cela en décomposant et en recyclant la nature pour que
de nouveaux êtres vivants soient créés. Il régule donc le cycle de la nature.

La partie souterraine des champignons est appelée le mycélium. Elle est composée de longs fils. Le
mycélium est partout sous terre et connecté à tous, par exemple, il permet aux arbres de
communiquer entre eux et de s’échanger des nutriments.


Que se passerait-il si l’Homme cessait d'interférer avec le cycle de la nature pour trouver sa place et
vivre en harmonie avec ce qui l’entoure ?


Avec ces longs bâtons lumineux, sa bande-son et ses projections vidéo, le Mycelium Opera permet
d’apprendre à interagir avec le mycélium et de mieux comprendre la nature.

 

Exposition du 12 au 14 Mai 2022
Salon d'honneur de la bibliothèque Georges Perec, campus de Champs-sur-Marne


Vernissage le Jeudi 12 Mai 2022 à 16h00


Équipe du projet : Anaïs Gougne, Victor Guichard, Angélique Lebas, Ulysse Roussel

Productrice : Özlem Sulak - Formation IMAC ESIPE

Soutiens : Mission Arts & Culture, Université Gustave Eiffel, le Fablab, le Département Numérique et Médias, Interface Z.

Affiche : Victor Guichard ©